Le commerce en ligne et les micropaiements

Le commerce en ligne et les micropaiements

Actu de monde numérique


Des produits digitaux à acheter via le micropaiement

Êtes-vous fans de produits digitaux ? Si c’est le cas, vous devriez savoir que le micropaiement est l’une des solutions à prioriser lorsqu’on souhaite se procurer ce genre d’articles. Pour ceux qui ne savent pas quel type d’items entrent dans la catégorie numérique, voici une petite liste : jeux mobile, sonneries, films à télécharger, musique ou encore services en ligne. Sachez qu’en utilisant la solution du micropaiement, mais aussi d’autres services de paiement, vous n’aurez pas à vous servir de votre carte de crédit pour les achats !


13/11/2018
0 Poster un commentaire

Forfait mobile : découvrez les meilleures offres

Trouver un forfait mobile qui nous convient n’est pas toujours facile. Figurez-vous que le site Capital vient tout juste de sortir un article parlant des meilleures offres de 2 à 20 euros. Voici, sans plus tarder, la liste des divers forfaits qui pourront se faufiler dans votre budget :

  • 2 euros : Syma, Free et Prixtel
  • 5 euros : Sosh et Red
  • 10 euros : Syma, Prixtel Complet et Red
  • 20 euros : Free, Prixtel et Red.

Sachez que chacun de ces forfaits a des caractéristiques différentes. Chez Sosh, par exemple, vous bénéficierez d’un plus haut débit que chez Red. Ceci dit, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. À vous de faire votre choix !


12/10/2018
0 Poster un commentaire

Chatbots : savez-vous communiquer avec eux ?

Les chatbots sont de plus en plus utilisés dans les firmes françaises et ce n’est pas fini. Beaucoup d’autres envisagent d’intégrer ces agents conversationnels au cœur de leur société. Nous pouvons donc supposer que discuter avec ces robots sera bientôt chose courante.

 

Cependant, on note que les chatbots ne sont pas vraiment compétents lorsqu’il est question de répondre aux questions des utilisateurs. C’est ainsi que ces derniers ne sont pas pleinement satisfaits de ces agents, qui ne leur apportent pas de réponses pertinentes, mais engendrent plutôt de la frustration. Il ne faut pas non plus leur jeter la pierre puisqu’en tant qu’intelligence artificielle, ils ne sont pas à même de résonner comme nous, humains. C’est pour cette raison qu’il est important de changer notre manière de converser avec eux.

 

Pour commencer, utilisez peu d’abréviations comme pour les textos, mais optez plutôt pour des phrases entières. Il est aussi important d’écrire correctement afin que les mots soient bien lisibles. Éviter tout sarcasme, ironie ou sous-entendu (rappelez-vous que c’est à un robot que vous vous adressez). Certes, pour ce qui est des expressions régionales, les chatbots progressent de plus en plus dans leur compréhension, mais il ne faudrait pas pour autant les bombarder d’expressions de ce type ou alors ne formuler que des métaphores !

 

En gros, lorsque vous souhaitez converser avec un chatbot pour avoir un renseignement précis, faites des phrases simples et minimiser le nombre de verbes au maximum. De plus, si vous avez plusieurs requêtes, faites-en une à la fois. Courtoisie et bienveillance seront des boosts qui l’aideront à vous servir au mieux. Pour finir, ces agents conversationnels font ce que vous leur demandez, mais il faut leur laisser du temps pour la recherche. Aussi, un peu de patience est de mise !

 

 

Apprenez à parler aux chatbots


23/04/2018
0 Poster un commentaire

e-commerce : comment lutter contre la baisse du panier moyen??

La Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) s’est livrée à une analyse de l’e-commerce en France pour son bilan annuel. Selon son rapport, on note une chute de 5 % du panier moyen, qui est passé de 69 euros (2016) à 65,5 euros pour 2017.

 

C’est vrai qu’en comparant ces deux années, cela n’a rien d’alarmant, mais si l’on revient 7 ans en arrière, c’est plus choquant. En effet, en 2010, le panier moyen était de 91 euros, ce qui dénote une chute de 28 %. Par conséquent, pour optimiser les chiffres d’affaires de l’e-commerce et atteindre ce même taux, le nombre de ventes doit augmenter. Or, cela est possible puisque désormais, le commerce en ligne fait quasiment partie du quotidien des Français.

 

Il est sans conteste qu’un bon marketing peut engendrer des ventes et c’est pourquoi les cybermarchands misent sur les pubs via les médias sociaux comme Google, LinkedIn ou encore Facebook. Cependant, même si ces campagnes sont efficaces, elles ne sont pas données. Eh oui, les coûts sont parfois exorbitants. Pour éviter cela, un travail de fond est possible, ce qui rapportera, entre autres, un trafic qualifié.

 

Comment ne pas dépenser beaucoup, mais faire un marketing efficace ? Commencez par cibler les clients qui pourraient vraiment être intéressés par vos produits et communiquez avec les consommateurs via plusieurs canaux. Vous pouvez aussi vous allier à des marketplaces comme Amazon, ce qui vous permettra d’accéder à leurs bases de données clients contre une commission. Vous pouvez utiliser Google Analytics pour surveiller les visites sur votre site, ce qui vous aidera à savoir si votre taux de conversion évolue.

 

D’un autre côté, on note que la fréquence d’achat est en hausse avec 81,7 milliards d’euros de dépenses en ligne. Si cette croissance continue ainsi, ça pourrait combler la chute du panier moyen.

 

https://static.blog4ever.com/2016/05/818032/e-commerce.PNG

 

Panier moyen : remédier à sa chute est possible !

 


20/04/2018
0 Poster un commentaire

L’Intelligence Artificielle : zoom sur son rôle dans le commerce

Il est sans conteste que l’Intelligence Artificielle (IA) a su se faire une place dans le commerce. Par exemple, on la retrouve dans diverses branches de ce secteur comme pour le paiement nécessitant la reconnaissance faciale. Toutefois, cette facilité peut engendrer des inconvénients pour le cyberconsommateur, comme la dissémination de ses données personnelles.

 

Ainsi, alors que l’Intelligence artificielle a commencé son parcours dans le commerce en ligne, elle n’en est pas restée là. Effectivement, désormais, elle s’introduit dans le commerce traditionnel. C’est ce que rapporte Flavien Neuvy, chef de l’Observatoire Cetelem. Voyons quel est le rôle de cette technologie et comment elle impacte le consommateur. Toujours selon cet économiste, l’IA est utilisée par les commerces en ligne, notamment pour convertir les visiteurs en e-acheteurs. Pour ce faire, elle analyse leurs données (les cartes de fidélité sont utiles pour cela), ce qui permet d’anticiper leurs comportements et ainsi de leur fournir une expérience client satisfaisante via une bonne orientation.
 

Donc, avec les données préalablement analysées par l’IA, les cybercommerçants peuvent cibler les préférences d’achats des clients. Puis, sachant sur quels genres de produits chacun d’eux pourrait pencher, les commerçants peuvent les notifier en cas de promos… C’est vrai que les consommateurs ne sont pas tous favorables à ce genre d’intrusion, mais si un délai est respecté dans la fréquence d’envoi, ils acceptent ce type de marketing.

 

Le commerce vocal qui, d’après le cabinet OC&C, devrait représenter 40 milliards de dollars en 2022, est aussi touché par l’IA, car les conversations dans les enceintes connectées sont analysées. Alexa d’Amazon Echo en est un exemple. Puis, il y a la reconnaissance faciale, mise en place via le programme « smile and pay », qui est déjà intégrée dans certaines firmes comme Alibaba.

Comme indiqué plus haut, l’Intelligence artificielle s’est déjà implantée dans le commerce, mais il faut malgré tout être prudent, car les données des consommateurs sont entre les circuits de ces robots.

 

 

 


e-commerce : à quoi sert l’Intelligence Artificielle ?

  

 

 


20/04/2018
0 Poster un commentaire

Les microtransactions : à quoi serviront-elles dans Far Cry 5 ?

Avez-vous déjà commencé à vous amuser avec le jeu Far Cry 5 qui est sorti le 27 mars dernier ? Si ce n’est pas le cas et que vous hésitez à vous le procurer à cause des microtransactions qui y sont proposées, rassurez-vous ! Selon Ubisoft, l’éditeur de cette licence, ce ne sera en rien une obligation pour les joueurs de passer par les achats via ce procédé. Ils pourront normalement avancer dans les niveaux sans avoir à s’en préoccuper.

 

 

On se souvient que depuis Battlefront 2, les microtransactions sont devenues quelque peu taboues pour les joueurs. Aussi, Ubisoft met en avant cette option qui sera une facilité pour ceux qui souhaitent avancer plus rapidement dans le jeu ou encore se procurer des contenus spéciaux. Par exemple, grâce à ce type d’acquisition, il sera possible de mettre la main sur des skins que les autres joueurs pourront admirer. En outre, pour ce qui est des verrouillages dans la partie, ce ne sera pas au rendez-vous puisque les explorations pourront se faire librement. D’ailleurs, elles seront même récompensées.

 

 

Quant aux gamers ne désirant pas utiliser la microtransaction comme moyen pour acquérir ces contenus, ils auront simplement à suivre le parcours habituel, se battre et avancer afin de mettre la main sur des Silver Bars, la monnaie virtuelle de Far Cry 5. Une fois qu’ils en auront amassé suffisamment, ils seront alors en mesure d’acheter des Skins, entre autres. Ne manquez donc pas d’essayer ce divertissement, car avec ou sans microtransactions, le fun sera au rendez-vous sur PC, PS4 et Xbox. Amusez-vous bien !

 

 

 

Ubisoft détaille l’utilité des microtransactions dans Far Cry 5

 


18/04/2018
0 Poster un commentaire

e-achats de contenus mobile : réglez-les facilement avec le SMS+


30/03/2018
0 Poster un commentaire

Jeux en ligne sur mobile : zoom sur les chiffres que cela implique…

Le saviez-vous ? En décembre dernier, le nombre de gamers enregistrés pour les jeux en ligne a atteint les 34,3 millions. C’est ce que rapporte Médiamétrie et cela implique que plus de la moitié de la population de l’Hexagone, soit 54,8 %, sont concernés par ces chiffres.

 

Ainsi, selon cette firme, une personne sur 5 s’est connectée à une appli ou plateforme de jeux, ce qui représente 19,1 %. Il faut dire que pour ce genre d’activités, le mobile a la cote. En effet, 2/3 des fans de jeux en ligne (63,4 %) se sont livrés à ce passe-temps via cet appareil connecté. Cela veut dire qu’en moyenne, ils ont consacré 42 minutes à jouer chaque jour.

 

Le mois de décembre a aussi vu 73,4 % des Français de 15 à 24 ans s’attarder sur cette catégorie de divertissement en ligne. Ce groupe de personnes est plus friand de jeux sur mobile. Donc, pour ce qui est du nombre de personnes connectées au Web en décembre 2017 au moins une fois, c’est de 51,9 millions, représentant 82,8 % des habitants de France de 2+ ans.

 

Ces chiffres hallucinants ne cessent de se préciser ! D’ailleurs, en ce qui concerne le nombre de cybernautes en moyenne qui se sont rendus sur le Net au quotidien durant le dernier mois de 2017, c’est de 41,4 millions. Cela signifie que 66,2 % de la population hexagonale ont visité la Toile durant cette période.

 

Quant aux écrans utilisés pour la navigation sur Internet, 1 cybernaute sur 10 utilise mobile, tablette et ordinateur chaque jour, mais pour ce qui est du mobile, le temps qu’y passent les mobinautes est de 35 minutes.

 

Le temps passé avec les jeux en ligne décortiqués…

 


30/03/2018
0 Poster un commentaire